topleft
topright
francophone_update.jpg
Forum des ONG
Monday, 15 March 2010 12:15

 

Le Forum sur la participation des ONG à la session de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP), aussi appelé Forum des ONG, a lieu deux fois par an, juste avant les sessions biannuelles de la CADHP. Le Forum constitue une plateforme de discussion pour les ONG, qui en préparation de la session de la CADHP, ont ainsi la possibilité  de partager des informations, de rencontrer les commissaires et d’adopter des résolutions sur les questions qui seront abordées par la CADHP. Ces résolutions sont par la suite soumises à la CADHP, qui est libre de s'en inspirer pour l'adoption de ses propres résolutions.

 

Le Centre Africain pour la Démocratie et les Etudes des Droits de l'Homme (ACDHRS ou Centre Africain) constitue le secrétariat du Forum. Les ONG, avec ou sans le statut d’observateur auprès de la CADHP, peuvent participer au Forum.

 

Le Forum poursuit les objectifs suivants :

  • Améliorer l’accès des ONG à la CADHP
  • Permettre une collaboration et une coopération rapprochée entre les ONG et la CADHP
  • Constituer une plateforme de dialogue pour les organisations travaillant en faveur de la démocratie et des droits de l’homme
  • Faciliter le reseautage dans la région
  • Contribuer à la promotion et à la protection des droits de l’homme en Afrique.

Les rapports analytiques publiés par le SIDH rendent compte des activités menées lors du Forum des ONG et de sa contribution au travail de la CADHP. Les publications suivantes sur les activités du Forum sont également à consulter:

Les expériences au Forum des ONG:

pacifiqueChaque année, le SIDH facilite la participation des défenseurs des droits humains au Forum des ONG et la Commission africaine des droits humains et des peuples (CADHP). Que gagnent-ils de cette expérience?  Le SIDH interroge un défenseur pour comprendre.


Pacifique Nininahazwe est le directeur du FORSC (le Forum pour le renforcement de la société civile), une plateforme de 146 organisations de la société civile du Burundi. Le FORSC œuvre afin de faciliter les discussions entre les différentes organisations qui constituent la société civile du Burundi, telles que des ligues de droits de l’homme, des organisations pour les droits des femmes, des associations de jeunes, des confédérations, des syndicats et des associations de journalistes.

 

En 2011, avec le soutien financier du SIDH, M Nininahazwe s’est rendu à la 49ème session du Forum des ONG et de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (avril et mai). 

 

‘L’idée de participer à une session de la Commission africaine m’est d’abord venue lorsque j’avais suivi une formation organisée par le SIDH à Genève sur le système universel des droits de l’homme,’ dit-il. ‘Bien que la formation comprenait quelques informations sur les systèmes régionaux des droits de l’homme, je voulais en savoir davantage et en détail – particulièrement au sujet de la Commission africaine.

 

‘Participer aux sessions de la Commission africaine semblait être l’occasion idéale pour donner de la visibilité, au niveau régional, aux combats que nous menons dans la société civile du Burundi. Je voulais partager ce que nous faisons avec le Forum des ONG, donner plus de voix à nos préoccupations, pour qu’elles soient ensuite transmises à la Commission africaine.’

 

En 2010, M Nininahazwe avait déjà eu l’occasion de se rendre à la 48ème session de la Commission africaine, et il a passé son temps à observer le fonctionnement du système.

 

‘Observer durant la première session était très bien, car ça m’a permis de me rendre compte que la situation des droits de l’homme au Burundi n’avait aucune visibilité au niveau régional. J’étais consterné de voir que personne n’était au courant du meurtre de l’activiste Ernest Manirumva, tué en 2009.’

 

Pendant sa visite à la Commission africaine en avril et mai, M Nininahazwe a pu jouer un rôle plus actif.

 

‘Je me suis dit, maintenant j’y vais et je ferai tout pour que les autres sachent ce qui se passe réellement au Burundi, pour que la société civile africaine soit solidaire de la société civile burundaise. Je pense que j’ai réussi. Je me suis battu, j’ai été actif dans les activités du Forum... j’avais le soutien du Service International pour les Droits de l’Homme et aussi un soutien du East and Horn of Africa Human Rights Defenders Network.

 

‘On a beaucoup parlé d’Ernest Manirumva au cours du  Forum des ONG. Nous avons organisé des événements parallèles sur la campagne « Justice pour Ernest Manirumva ». Nous avons beaucoup parlé de Jean-Claude Kavumbagu, un journaliste burundais qui était en prison, et de façon générale de la situation des défenseurs des droits humains au Burundi.

Last Updated on Thursday, 18 August 2011 13:24
 
© by The International Service for Human Rights (ISHR) 2018